thebougeotte et ça se dit écolo ?

Et ça se dit écolo ?

Le sujet du changement climatique est au coeur de tous les débats et tout le monde a son avis sur la question. Si je trouve cette partie plutôt intéressante, les réactions de certains sont beaucoup plus virulentes et peuvent avoir un effet totalement inverse.
(article similaire: 5 documentaires à voir absolument sur Netflix)

Depuis que je m’intéresse à l’écologie je suis entrée dans un monde un peu parallèle où l’on trouve toutes sortes de personnes: celles qui débarquent et se noient dans toutes les informations, vraies et fausses. Celles qui ont un discours modéré: prendre conscience de ce que nous pouvons changer à notre échelle et nous améliorer. Les extrêmes qui pensent qu’il vaudrait mieux arrêter de respirer pour moins polluer et enfin ceux qui ont conscience de ce qui se passe sans faire aucun effort mais qui se permettent de donner de belles leçons à tous ceux qu’ils croisent.

Oui, j’achète moins de vêtements et je consomme moins de viande mais je continue de commander sur Amazon occasionnellement, je suis constamment sur internet et je ne pourrai jamais me passer de ma brosse à dent électrique. On ne peut pas être à 100% écolo sans tomber dans l’extrême et les extrêmes n’amènent jamais rien de bon. Je suis de ceux qui pensent que si les 7 milliards d’âmes que nous sommes ainsi que l’ensemble des entreprises (tout statut confondus) faisions chacun des efforts à notre échelle, ce serait suffisant. Evidemment que c’est utopiste mais ça me permet de ne pas me rendre malade concernant un sujet sur lequel je n’ai de toute façon pas le contrôle total si ce n’est à ma propre échelle et sur ma propre conscience. Et surtout, je crois encore un tout petit peu en l’humanité et à notre instinct de survie.

thebougeotte et ça se dit écolo ?

Parce que la vérité c’est qu’on fait tous de notre mieux. On fait tous de notre mieux dans notre vie professionnelle, dans notre couple, dans l’éducation de nos enfants ou de nos animaux, dans notre manière de consommer, … Et c’est ça qu’il faut féliciter. Ce n’est pas en pointant du doigt les « erreurs » des autres qu’on fera avancer les choses mais plutôt en reconnaissant les efforts de chacun qu’on peut donner des idées et améliorer un temps soit peu la situation.

Arrêtons avec les « Un tel part à Hawaï en avion et ça se dit écolo » alors que cette personne a largement réduit son utilisation de la voiture ou bien qu’elle a complètement bannit le plastique de chez elle. Chacun fait de son mieux. Et de toute manière, pourquoi constamment épier les faits et gestes des autres ? Regardons devant notre porte avant de juger les autres et que celui qui a un mode de vie totalement parfait lance la première pierre.

Prenez bien soin de vous et à très vite !

thebougeotte et ça se dit écolo ?

3 comments

  • Je ne suis pas du genre à prendre un avion tous les 4 matins et je n’ai jamais eu de voiture, mais je suis très loin d’être parfaite. Même si j’ai réduit ma conso de viande, j’en mange toujours beaucoup (sans parler des produits laitiers…). je me rends compte que je peux encore faire plein de progrès, mais il faut malheureusement du temps pour changer ses habitudes !

  • Oh yes! Cet article représente tellement ce que je pense du sujet. Les extrémistes et ceux qui nies les changements climatiques me donnent la nausée. Personne n’est parfait et tout le monde fait de son mieux (ou presque).

  • Je suis tellement en accord avec ta façon de penser. Je trouve ça dingue les personnes qui ne font même pas un petit geste sous prétexte que « C’est pas nous qui allons changer les choses, que c’est aux politiques et aux grandes entreprises ainsi qu’aux autres pays de se bouger ». Etc. Ici aussi, j’essaye d’adopter au maximum. J’achète mes vêtements d’occasion, on essaye de meubler l’appartement au maximum Made in France ou Europe et quand c’est inaccessible pour nous, on privilégie les matières qui durent comme le bois. Je ne suis pas parfaite, et les habitudes sont longues à changer. Je fais les choses petit à petit sans me prendre la tête si je fais des écarts de temps en temps. Quant aux voyages, j’adore découvrir près de chez moi autant que j’adore voyager plus loin. Je ne culpabilise pas pour ça, j’essaye juste de rentabiliser mes voyages en y restant assez longtemps, en partant en train ou en voiture quand c’est possible plutôt qu’en avion. Et quand je pars vraiment loin, c’est minimum 3 semaines. Ici, on ne peut pas se passer de la voiture, alors on regroupe nos déplacements sur une même journée dans la mesure du possible.

Commentaires